Ou s’arrête la limite du Copyright ?

 ément ne pas tomber sous le coup d’une violation de droits d’auteur ?

On encourage toujours les clients a utiliser leurs propres images et photos, mais il arrive que certains concepteurs de site Web ne se donnent pas la peine de donner des conseils en ce sens, et il arrive parfois que des  propriétaires de sites Web reçoivent des e-mails les alertant que leurs images ont été soient reprises sans autorisations d’un autre site Web et/ou ajoutés sur le site d’un concurrent.

Voici donc un certain nombre de problèmes de droit d’auteur, et comment y remédier:

Protéger une marque et les droits d’auteur devrait faire partie du travail de conseil d’un webmestre. En général s’il s’agit d’un commerçant (ex. coiffeur), il existe une « tolérance » lorsque ce salon publie des images de styles de coiffure ou photos de produits associés aux marques qu’il vend. Mais un accord préalable serait en principe nécéssaire, une licence.

De même sur internet en général il existe une tolérance lorsque la source est citée (à défaut) avec un lien vers la source quand elle est connue, avec l’accord du webmestre/auteur (mieux).

Pour les sociétés de services, en revanche, à moins de produire ses propres photos, il est préférable de faire l’achat de photos royalty-free. Il existe des quantités de plateformes en ce sens, comme Shutterstock ou Fotolia pour ne citer que les plus connues.

L’utilisation d’images venant de Wikimedia sont open source sous licence GNU, cela signifie libre d’utilisation non-commerciale. Un site éducatif, une association, toute activité non rémunérée pourra donc puiser dans ce stock.

Comment se prémunir du vol d’images ?

Dans l’autre sens, ses photos et créations en propres sont suceptibles de se voir une fois publiées sur la toile, reprises ailleurs. Il y a deux conseils assez simple pour s’en prémunir:

  • Watermarquer les images (de préférence pas sur le fond blanc ou transparent en bas à gauche mais directement sur l’image en transparence). Cela empêchera des personnes peu scrupuleuses de supprimer le watermark. Comment faire ? Se procurer un logiciel comme Gimp par exemple (open source), des logiciels (que je ne conseille pas forcément à cause des malwares et spywares souvent associés), préférer des utilitaires en ligne sans inscription comme umarkonline.
  • Rédiger des mentions légales explicites. Exemple typique: « Copyright (c)2017 siteweb. Les photos, objets multimédia et informations contenues dans ce site internet sont protégés par copyright. En conséquence, toute utilisation de ceux-ci, totale ou partielle, en vue d’une publication dans des médias imprimés ou digitaux, sans notre accord exprès, préalable et écrit, est interdite. Si vous désirez utiliser des photos ou autres objets à des fins personnelles, veuillez contacter contact(arobase)siteweb.com »
  • Mettre en place un javascript bloquant le clic-droit. L’internaute ne peut donc récupérer l’adresse de l’image (clic droit enregistrer, voir l’adresse…) ni même voir le code source. Dans certains cas le webmaster peut ajouter un popup javascript de type « images protégées, merci de votre compréhension ». Cela évite la double peine: Voir son image en hotlink (l’image est affichée sur un autre site avec un lien direct vers votre site), ce qui en plus vous mange des ressources serveur et ralentit votre site.
  • Encrypter l’image, en base 32 ou 34 par exemple, ce qui empêche de localiser son adresse exacte. L’encryptage à la base sert aussi à diminuer la charge serveur.

Vous connaissez vous aussi des possibilités d’empêcher des « vols » d’images et de médias ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *