Trois Cardboard-like qui démocratisent la réalité mixte

Actuellement, les amateurs de réalité mixte ont bien plus de choix pour satisfaire leur curiosité. Microsoft avait lancé Hololens il y a deux ans, puis de nombreux constructeurs partenaires ont dévoilé leurs propres casques d’entrée de gamme fin 2017, et très récemment Magic Leap a dévoilé son Magic One. Meta est également sur cette même technologie, tous offrent des lunettes au tarif (relativement) prohibitif, entre 500 et 5000 euros, couvrant les moyens des nerds les plus acharnés, grands utilisateurs de smartphones déjà coûteux par ailleurs, sans compter le PC qui va avec. Mais quid du grand public ?

Or une startup financée sur Kickstarter, Aryzon (rien à voir avec verizon) propose depuis quelques jours un « casque » à 30 € qui rappelle dans son concept le fameux Google Cardboard de 2014, avec une différence considérable: Celui-ci est dédié à la réalité mixte (Mixed Reality ou MR), non à la réalité virtuelle.

Rappelons qu’il existe actuellement plusieurs définitions de la MR. Pour certain(e)s c’est un mix des deux (VR+AR) et préfigure le futur device universel. Pour d’autres il s’agit simplement d’une Réalité Augmentée (AR) améliorée avec de l’interactivité et des inserts 3D.

Pour autant il reste des similarités avec Cardboard: Fait en carton, son utilisation repose sur un smartphone, utilisant IOS (Iphone 6 ou supérieur, utilisant ARKit). Pour le reste, ce qui frappe d’emblée est sa structure en « péricope », avec un logement pour le smartphone dont la caméra se voit libérée, et une sangle digne de ce nom ainsi qu’un film plastique de vision en réfraction. Il est un plus complexe, le carton est mieux fini et moins « cru » que le cardboard, complet avec encoches, pliures et scratch, mais il peut être entièrement démonté et mis à plat, ce qui ouvre des perspectives de diffusion intéressantes auprès des éditeurs classiques.

Points importants:
-L’Aryzon propose un « kit développeur » SDK propre fait pour lancer des applications construites sur Unity.
-L’Aryzon, d’après la homepage est également compatible avec Android (Niveau minimal non précisé) et ARCore.
-Cette lunette MR permet de tester des applications WebXR Polyfill.
-A tester avec des Markers (voir les travaux de Jerome Etienne).
-Propose une application démo (démontable avec le SDK téléchargeable depuis le site).

Remarques:
-Non encore testé (pas assez de contenus AR/MR sur le marché des apps), ou que le WebXR prenne son envol.
-Comble un trou dans l’offre AR/MR dans la même veine et gamme de prix que Cardboard.

Concurrent: Holokit
Des concurrents existent, des bricoleurs du dimanche sur leur Cardboard, à des produits finis comme Holokit de Bota Hu, Open source. Le principe, qui explique la différence de prix (minime) avec Cardboard, est la relative complexité supplémentaire par l’ajout d’un miroir, avec un film réfléchissant en plus des lentilles Fresnel. Ce système utilise TrackKit, d’où le nom. Système open source, réputé plus performant que TANGO (Google) et ARKit. Ce système est interactif en bluetooth avec n’importe quelle manette (controller) standard. Holokit a été principalement conçue à Hong Kong et parie sur l’open source pour motiver les créateurs de contenus (Gageons que ce sera pour des « mini-jeux » tels ceux de la génération flash pour smartphone, à des années lumières des gros titres en préparation de l’industrie).

Concurrent: Zapbox
Voir également Zapbox. Cette firme Anglaise (Zappar) s’est fait connaître avec un produit à peu près similaire comprenant entre autres des controlleurs en carton.
Zapbox utilise non seulement des « manettes » très DiY, mais aussi des marqueurs en forme de jetons. S’il on en croit le site, seulement trois expériences sont proposées, la porte étant grande ouverte à la bonne volonté des développeurs. Une indigence qui fait réfléchir sur la maturité du concept…
https://www.zappar.com/zapbox/business/

Bilan
Peut-être ce type de contraption est une fausse bonne idée, de la même façon que Cardboard, qui à d’une certaine façon « pollué » le terrain du fait des limitations graphiques des téléphones plutôt que de donner envie de plus d’expériences VR (de meilleure qualité). Beaucoup ont en effet cru qu’il s’agissait de VR sans percevoir le gap énorme avec le degré d’immersion de véritables casques, et ont abandonné l’idée d’aller plus loin. Reste pourtant que ce genre de device reste incontournables pour les développeurs et artistes qui souhaitent créer des expérience plus simples, accessible à plus de monde. Et dans le cas de l’AR, pas besoin de casque dès lorsque que les graphismes 3D géolocalisés s’affichent directement à l’écran à partir de marqueurs. L’avenir nous dira si la réalité mixte restera « à deux vitesse ».

En savoir plus: https://www.yankodesign.com/2018/01/26/arkit-how-about-an-ar-headset-instead/
https://www.aryzon.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *