Tous en piste !

Le référencement, une course automobile ?

Depuis 15 ans que je fais du référencement pour mes sites et ceux de mes clients, la meilleure explication lorsqu’il s’agit de trouver des analogies à ce travail, c’est une course automobile, avec tout ce que cela contient, de la voiture, au circuit, en passant par le pilote, etc.

En effet:

  • Le Ranking: C’est la course elle-même. Mieux vaut commencer avant tout le monde.
  • La requête: C’est Le circuit.
  • Les trois premiers résultats de Google: La Pole-position, médailles de bronze, argent et or.
  • La publication sémantique du site: C’est le moteur (tours/minutes, torque)
  • Les liens rentrants: C’est le carburant.
  • La pub en ligne: C’est le turbo.
  • L’optimisation de chaque article (balises metas, H, URL..): Les pneus
  • Le serveur: C’est le carter et l’injection.
  • Les réseaux sociaux: C’est la transmission
  • Le référenceur (E-marketeur ou simplement l’utilisateur du site): C’est le pilote.
  • Le cercle itératif (avec google analytics, etc): C’est chaque tour de piste.
  • Le bilan SEO: C’est la pause du pit stop
  • L’optimisation du site: C’est la voiture.
  • Faire un « afficher la source »: Ouvrir le capot
  • Modifier et optimiser le code: Avoir les mains dans le cambouis.
  • Automatiser son SEO: Prendre les virages à la corde…

Une course automobile à tous les ingrédients pour décrire l’action de référencement dans sa globalité, que les analogies maritimes d’origine, meilleures pour décrire l’ensemble du web (« surf », « sous la ligne de flottaison », « naviguer/navigateur », iceberg, « crust », etc). Si le SEO est une course, on le doit à la complexité du sport automobile, dont tous les aspects trouvent des correspondances. En fait j’ai pu trouver des dizaines d’analogies plus ou moins faciles. Cela permet bien sûr au bout du compte pour des débutants de mieux comprendre le référencement.

Cela donne lieu à d’amusantes analogies:

Pour faire une course SEO, il faut une voiture (un site):

Une 2CV avec une carrosserie de Ferrari? – Un superbe site internet avec une très mauvaise optimisation SEO.

Une bête de course avec une carrosserie de Lada? – Un site conçu dès le départ pour cartonner en SEO, superbe optimisation, beaucoup de sémantique pour Google mais très peu de visuels et d’images, ou d’effets dynamiques. A un moment donné il va falloir quand même soigner l’apparence pour éviter le taux de rebond (méfiance des internautes).

> Le profilage de la carrosserie: Pas seulement l’apparence mais que le tout soit léger: CSS et Javascript minifiés et regroupés, images optimisées ou chargées depuis un serveur rapide, une code simple et digeste, une base de données optimisée, etc.

> Une carrosserie bariolée de slogans de partenaires ? Un site bourré de pubs.

> Les accessoires de la voiture: Le béquet, l’aileron: Vous collent au sol: C’est votre assistant SEO qui analyse aussi le bon respect des critères google, de même que l’antipatinage, l’ABS.

> Les instruments du tableau de bord: Plus que Google Analytics, c’est le succés sur les réseaux sociaux: Nombre de likes, de partages, etc.

Le carburant ! Les liens rentrants: Ca va de l’eau un peu enrichie (un article mollement tous les six mois, repris sur une seul réseau social, des liens d’annuaires bidons, au super sans plomb (standard, une article semaine, bien repris plus curation réseaux sociaux), au péroxyde d’azote: Liens de grande autorité, ou venant d’influenceurs du domaine, passage TV, radio, etc. Note: Il faut que le serveur (carter/injection) supporte la charge sinon c’est la panne !

Et les jolies filles des paddocks ? Pour rappeler au référenceur/pilote qu’il y a aussi la « vraie vie ».  😉

Les tricheurs

Le référencement négatif (NSEO): Mettre du sucre dans le moteur de son concurrent…

Le référencement Black Hat: Tricher dans la conception de la voiture qui ne respecte pas les règles de la fédération/Google, du carburant, etc.

Les sanctions Google: « Bac à sable »: Vous sortez de la piste ! c’est le même terme. Au pire: La voiture en plus fait des tonneaux et est bonne pour la casse: C’est la blacklist !

Les réseau TOR/Dark Net: Les courses sauvages.

 

Le référencement c’est plus Le Mans qu’un grand prix

En effet, pour une requête, toutes les voitures en piste ne sont pas des Formule 1 suroptimisées dans cette course au référencement. La preuve, dans ma carrière j’ai pu voir des dizaines de site très laids et pas optimisés, voir des documents .pdf arriver dans les premiers résultats tout en étant en course depuis très longtemps. On peut se lancer avec petit site pas forcément puissant ni bien optimisé, pourtant gagner à force de persistance et de cohérence dans sa conduite (dans sa stratégie SEO/de course). Au mans selon les catégories, les voitures/sites se doublent allègrement à chaque tour, c’est ce qui rend la course plus passionnante à mon sens, mais aussi plus risquée, avec la fatigue. Les différentes catégories (cylindrées notamment) c’est aussi des différences entre le référencement payant et naturel.

Maintenant il y a des requêtes si exclusives qu’elles sont effectivement comparable à un circuit de Formule 1 très disputé, très exclusif, ou de NASCAR: Sur des mot-clés « assurance », « rachat de crédit » et d’autres, on ne trouve que des super-pros avec d’énormes moyens et tous les coups sont permis. Passez votre chemin ! Les requêtes longues par contre c’est un peu le circuit de kart du coin ou la veille piste crado oubliée, mal organisée, sauvage et pas médiatique: Idéal pour se faire les roues ! Puisque le référencement est une course, autant commencer facilement.

Un circuit complexe comme le Mans (ne me parlez pas du Nürburgring !) ce sont des chicanes, des virages plus ou moins longs et la fameuse ligne droite des Hunaudières avec laquelle des voitures pouvaient monter à 400 à l’heure, plus qu’en formule 1. Avoir un contenu 10X en E-Marketing c’est un peu ce carburant qu’il vous faut pour aborder cette ligne droite:

Une accélération toute en puissance (plus que les concurrents) et qui vous maintient haut dans les tours jusqu’à la fin. Bien prendre un virage, c’est aussi bien gérer le lancement d’un nouvel article, le faire rapidement passer sur les réseaux sociaux. Son amplification, c’est un peu la ligne droite qui suit derrière; Certains virages sont plus difficiles à négocier, de même certains articles sont plus difficile à faire et auront plus ou moins de succès. Le timing est essentiel !!!. Trop tôt ou trop tard est c’est peut être une embardée ou une sortie de piste. Mais quand on se prend au jeu, c’est addictif !!!

Une expertise personnelle

Vingt ans à créer et mettre en ligne, puis voir évoluer des sites web, dans des dizaines de thématiques différentes, gérer depuis l’optimisation du site aux stratégies de contenus, et aux partages sur les réseaux sociaux. J’ai presque tout testé, et constaté qu’en effet, le référencement c’est une course. Et devenir premier sur Google en Anglais sur des centaines de requêtes sans dépenser un centime en publicité c’est possible.

Alors, vous voulez faire partie de mon écurie ?

Contactez-moi !

Publié par dbodesign

Webmaster depuis 20 ans, graphiste et storyteller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.