Magic Leap (08/08/2018)

Attendu comme le messie de la réalité mixte, le lancement commercial de Magic Leap a eu lieu hier au moment ou s’écrivait ces lignes, le 08/08/2018.
Magic Leap a défrayé la chronique depuis pratiquement les premiers jours de son annonce en 2010 avec des promesses révolutionnaires en qualité et capacités.
Qualifié d' »informatique spatiale » par son créateur, Rony Abovitz, plutôt que de « réalité augmentée » pour ce que ce hardware promet, il reste néanmoins dans cette catégorie.

Si Magic leap a fait tant jaser la presse, c’est principalement pour ces raisons:
-L’attente: Des promesses de technologie révolutionnaire, nombreux brevets, équipe hors-norme
-Le secret: La presse a longtemps spécialisé a été interdite d’approcher le produit, jusqu’à engendrer une grande frustration et du doute (« vaporware »)
Les investissements: En revanche les investisseurs étaient conviés à tester le produit – Et des investissements -particulièrement massifs- suivaient. Du jamais vu pour une startup.
Cette combinaison à donc créé un « hype » sans précédent.
La révélation du produit final en décembre 2017 a déjà été mi-figue, mi-raisin, et il y à eu trois présentations officielles visant les créateurs de contenus.
Car c’est cette phase qui est en cours.

Le Magic Leap one est officiellement commercialisé au prix de 2,295 dollars (1,980 €).
Ce n’est pas le prix « grand public », c’est le prix « creator’s edition ». Le prix final devrait être plutôt autour de 990 à 1290 euros ou équivalent, lorsque suffisamment de contenus rendont le produit intéressant. Il faudra sans doute encore des mois pour que la bibliothèque de contenus s’étoffe jusqu’à une centaine de titre, de quoi tenir en haleine les acheteurs, peut-être donc à Noël 2018 du fait que l’axe principal de vente se tient autour de l’entertainment et du gaming.

Mas la technologie est prometteuse, si on en juge par le calibre des partenariats et investisseurs: Google, Alibaba, AT & T.
Queleques grandes inconnues subsistes comme le réseau de distribution. les Apple Stores ont été un temps évoqué, mais Apple, bon dernier dans cette course, travaille en secret sur son propre device, et les rumeurs concernant la qualité et le champ de vision vont bon train.

Kit Magic Leap One
Le kit complet, lunettes, manette et le « lightpack » du hardware. 2,3 milliards de dollars levés et 7 ans d’attente pour voir des hologrammes dans le monde réel
Avantages:
-Pas de câble captif a un ordinateur comme certains de ses concurrents
-Confortable et léger
-Bonne distribution du poids, pas fatiguant au port
Inconvénients:
-3h de batterie annoncées, ce qui limite son utilisation à des expériences « casual », et on ne dit rien d’une utilisation intensive.
-Une utilisation pour le travail quotidien limitée (lire ses mails et consulter internet, éventuellement téléphoner…)
-Dépendant de conditions de lumières spécifiques
-Champ de vision limité: Les objets virtuels doivent être à une distance spécifique (idéalement éloignées du spectateur)
-Très peu de Contenus. Les « early birds » sont censé être les créateurs…
(Matchs NBA, un unique jeu steampunk, quelques démos non interactives…)
-Pas compatible avec des lunettes correctrice dans cette première version
-La tech propre à Magic Leap projette la lumière directement dans la rétine de l’utilisateur et c’est son cerveau qui « fait naturellement le travail ». Quid de la fatigue ?

Le Test:
N’ayant pas commandé l’engin, je ne peux pas donner un avis personnel, mais des professionnels et la presse spécialisée US ont été invités à tester le produit et ont donné leur verdict après un essai prolongé. Voici donc un mix traduit et adapté de l’anglais de ces différentes critiques et ce qu’il faut en retenir:

-Pour The Verge (Adi Robertson): Une certaine déception: Champ de vision de 50° seulement, ce qui oblige à prendre du recul pour voir un scene entière. Manque de réalisme également, ou une expérience d’un niveau pas plus convaincant qu’Hololens. Difficile à croire pour une compagnie dont des milliers d’employés se consacrent au système d’entertainment. « J’aurai aimé aimer magic leap… avec tout ce hype »

-Pour CNBC: Une expérience mitigée, l’auteur ayant « vu le futur » et les promesses de la techno, souligné la concurrence, parle du champ de profondeur des objets d’un certain réalisme mais sans s’esbaudier. Il note qu’Abovitz admet qu’il est impossible de filmer ce qui est vu, du fait de la technologie utilisée. Par évident pour popularier le device.

Fortune: Notent que l’accès est limité à Chicago, New York, San Francisco, Miami, Los Angeles, et Seattle, et en nombre limité pour les créateurs. On ne dit rien qe l’export ou de la distribition de cette version hors des USA. Ils ont testé la fonctionnalité « galerie » permettant de visualiser ses photos (incluant 3d) et de créér soit même des peintures et objets 3d simples. Ils notent aussi que pour les porteurs de lunettes, Magic Leap a prévu d’envoyer des lentilles à la prescription requises, qui s’emboitent dans le casque.

-Pour CNET (Voir vidéo au-dessus). Unboxing et test complet. Regrette de ne pas pouvoir montrer les expériences, note le confort, le son réaliste (diffusé via les tempes, par d’écouteur), note aussi le scan de la pièce pour intégration dans les expériences MR, note les 6° de tracking et les vibrations de la manette (en fonction de l’expérience), note aussi l’haptique (utiliser ses mains) et le fait que beaucoup d’applis utilisent les mains plutôt que la manette (testé avec l’appli music-graphique de Sigur Ros).

Tom’s guide: Déjà une « revue de revues », note le consensus sur le confort, la qualité des animations et du son par rapport à Hololens (quelques point au-dessus)

The Wall Street Journal (Johanna Stern): « Je ne suggère pas à quiconque d’en acheter un – peut-être pas avant des années. Mais, c’était un aperçu inspirant pour l’avenir de l’interaction avec cette technologie », « Bien que n’étant pas aussi restrictif qu’HoloLens, le Lightwear a un champ de vision limité, donc l’expérience. Certains objets sont apparus coupés à moins que je ne tourne la tête ou ne recule de quelques pas. »

Wired (Jessi Hempel): Impressionnée par la qualité générale de l’expérience, mais note « J’ai essayé le Magic Leap One dans un faux salon de 1 000 pieds carrés qui avait été imité avec des meubles de West Elm, et ce n’était pas génial au début. Un menu principal est apparu devant moi, le champ de vision suffisamment large pour ne pas paraître étroit. Mais tel que c’était, il y avait des problèmes. Lorsque j’ai essayé d’utiliser la télécommande pour accéder à une démonstration de football, le contrôleur n’a pas répondu. l’expérience semblait figée. »

Et vous, avez-vous testé Hololens et/ou Meta ?
Avez vous l’intention de tester ML1 (Magic Leap One) ?

Voir aussi:
cnet.com: magic-leap-is-either-brilliant-or-bs-its-ready-to-prove-its-ar-gear-is-real/
gamedaily.biz as-magic-leap-one-launches-for-developers-ar-faces-its-first-big-test

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.