Sketchfab est l’une des pépites Françaises mal connue du grand public, création d’Alban Denoyel et son équipe. Pour simplifier, c’est le « Youtube de la 3D« , une des plus grandes bibliothèques de modèles 3D disponible sur le web, doublé d’un réseau social dynamique. Le site créé en 2011 et révisé en 2012 revendique 2 millions d’utilisateurs. Concurrents: MyMiniFactory.com, teapotters.com, Volumental, Cl3ver, entre autres.

Mais ce qui est encore plus intéressant depuis peu est que Sketchfab s’associe maintenant au développement du WebVR puisque sa base utilise WebGL pour afficher la 3D dans le navigateur, Sketchfab permet aussi depuis Janvier 2016 de visualiser les modèles en VR.

Sketchfab en détail

Le site fut créé par Cédric Pinson  en 2011 comme ShowWebGL, puis s’associa avec Alban Denoyel, puis en 2012 Pierre-Antoine Passet tandis que l’application prit son nom définitif. Le nom d’origine, certes moins vendeur, est un témoignage de la technologie utilisée (Le WebGL) qui le rend donc indépendant de systèmes vieillissants comme flash ou de logiciels 3e partie à ajouter sur son desktop et navigateur. C’est une technologie web, donc compatible avec l’ensemble des navigateurs quelque soient leur version.

Une croissance record

Depuis lors et jusqu’en 2019, le nombre d’utilisateurs est passé de 50,000 en 2013 à 2 millions et cela n’inclus pas le nombre de vues et environ 4 millions de modèles uploadés (plus par utilisateur en moyenne, mais tous les utilisateurs n’uploadent pas de modèles). Entre-temps de nouvelles options sont venues s’agréger, donc récemment la VR.

Exemple d’embed responsive hybride avec modèles utilisant des explicatifs (Voir sur qwazaam)

La VR sur Sketchfab

Passage à la VR: Voir les modèles en réalité virtuelle est une option intéressante, à plus-value, d’autant qu’il ouvre des perspectives commerciales. On peut ainsi présenter un futur produit ou prototype en embed, y compris externalisé sur la page du site commercial, et l’afficher par exemple en VR sur un salon. Pour une agence d’architecture, un cuisiniste, décorateur d’intérieur, promoteur, c’est également utile et plus parlant, d’autant qu’une expérience Sketchfab peut être enrichie d’explications popup-up (éléments cliquables, explicatifs) qui redirigent la caméra utilisateur. Et cela vient en plus de la grande latitude d’exploration du modèle, avec notamment le zoom et le panelling.

Sur le plan technique, c’est possible via l’implémentation de WebVR en tant qu’API JavaScript.

En revanche la techno ne permet pas de voyager entre différentes expériences, du fait du caractère fermé de chaque embed. Il est fort possible à l’avenir que des liens internes permettent de voyager entre les expériences, lorsque sketchfab est vu à travers des navigateurs VR tels que mozilla Reality ou Supermedium.

Aujourd’hui, Sketchfab fonctionne avec Google Cardboard et il est prévu d’étendre son utilisations à la réalité virtuelle sur l’Oculus et d’autres devices. La navigation est notamment un des champs de travail. L’autre objectif étant de permettre à des utilisateurs en VR d’accéder  une immense bibliothèque de contenu interactive à explorer.

Sketchfab Editor
Sketchfab VR editor (source)

Publié par dbodesign

Créateur et entrepreneur - DBO design

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.